« Une année sans une autre »

« Une performance d’art contemporain au théâtre du Gymnase : pour le public, l’occasion d’une immersion directe dans l’univers poétique et mystérieux de Virginie Balabaud; pour l’artiste, l’occasion de proposer pour la toute première fois sa trilogie de vidéos sur le rapport intime entre Histoire, objet et absence. Eugène Lledo, musicien, compose pour toutes ses vidéos.

Virginie Balabaud interviendra pour donner une émouvante lecture de brouillons de lettres d’une patiente hospitaliséeen psychiatrie durant la période de la seconde guerre mondiale. »

Programme de la performance

English : « year without another one »

The performance “Une année sans une autre” (“A year without another one”) acted by Virginie Balabaud addresses the intimate connection between History, Object and Absence. The reading of a World War II psychiatric patient’s draft letters, a combination of silence and words, leads the artist to question the voice adjustability.

From a neutral angle, Virginie Balabaud explores the relation between diction and dramaturgy: Does neutrality and minimalism reinforce the dramatic intensity?

Virginie Balabaud conceptualizes the joint of vocal harmonies as time goes on. In this project, the tone is a vehicle of temporality, implying the perception of past, present and future. The artist intends to report obstacles lining her artistic path through a sophisticated scenery and using her voice as a tool.

Affiche de la performance  » Une année sans une autre »

galerie

photos extraites des films

PERFORMANCE

« une année sans une autre »

Une année sans une autre

Performance Artistique

2012

VILLE EVRARD, Performance au Musée d’art et d’histoire de la folie et de la psychiatrie en 2013.

PARIS, Performance au Théatre du Gymnase en 2012.

AVIGNON, Projection lors du off, au musée Fujak en 2010.

extrait de la Triologie

« une année sans une autre »

« Objet petit tas »

Une femme de 90 ans, atteinte du syndrome de Diogène, évoque l’origine de sa perception des objets et les raisons intimes la poussant à entasser jusqu’à limiter son espace vital.

« Le grenier et ses secrets »

Selon d’anciennes pratiques en vigueur dans les «asiles d’aliénés» jusqu’en 1975 environ, tous les biens personnels étaient mis de côté. Le grenier renferme un amoncellement de valises cousues à la main par les lingères de l’établissement.

« Jour de l’acte »

« Jour de l’acte » est un inventaire d’objets abandonnés dans une maison familiale, quelques jours avant l’acte de vente.

STUDIA UBB DRAMATICA – LES VISUELS DU MENTAL

Magazine en ligne, Dramatica, Octobre 2014

Interviewée par Laetitia Chazottes – Studia

FRANCE 5 – LE MAGAZINE DE LA SANTÉ

Emission « Le Magazine de la santé » 23 Mars 2012. Au sujet de la performance « Une année sans une autre »

Spread the love