« Jour de l’acte »

Vidéo artistique de Virginie Balabaud – 6 minutes 18 – 2004 – Musique : Eugène LLEDO – Montage: Nils DE COSTER

Vidéo, à la fois ludique et dramatique, d’inventaire d’objets abandonnés dans une maison familiale, quelques jours avant l’acte de vente. Ces objets soulignent une impossible transmission.

• Les jeter signifie de détruire le passé.

• Les conserver est symboliquement trop difficile à supporter par chacun des membres de la famille.

• Les laisser au futur acquéreur de la maison, serait une forme de « cadeau empoisonné », en raison de l’histoire intime que supporte chaque objet.

Le prétexte de la signature de l’acte de vente, avec ses termes légaux ambigus comme jouissance et possession, est une base afin de retracer une histoire familiale à travers un voyage photographique au milieu de ses objets.

La photographie, comme un rail autobiographique et support des projections de l’artiste, se renouvelle dans sa recherche par le montage des images entre elles. Comme dans un rêve, la logique interne reste secrète, menant le spectateur d’indices en indicible…

La construction de l’identité est interrogée. Construction, déconstruction, reconstruction de l’objet mémoire par l’objet Art, tel est le seul vecteur de transmission possible. La bande son est constituée d’extraits d’un jeu de monopoly organisé avec les membres de la famille.

English : Day of act, 2004

Day of Act is the inventory of neglected objects in the family house, a few days before the Act of sale. These objects lead to the impossible heading down.

– Throw them is symbolically to much to bear for the members of the family.

– Leave them to the future householder would be a poisoned present, with the intimate story concealed by the objects. Making a pretense of the signature of the Act of sale, wich the legal terms comprise ambiguous expressions, such as enjoyment and possession, for retracing a family history through a photographic journey.

The photos, as autobiographic tracks, are projected again in the inconscious of editing the pictures. As in a dream, the internal logic remains secret, leading us form clues to the inexpressible…The construction of the identity is interrogated.

Construction, deconstruction, reconstruction as a vector of transmission.

The sound is made from short extracts of a monopoly game organised with the members of the family, the meaning of the words are distorted and depict a family, as a closed space, with its own rules and its difficulty to reveal its history.

galerie

photos extraites du film « Jour de l’acte »

PROJECTIONS

« jour de l’acte »

Jour de l’acte

Vidéo de 6 min18s produite en 2004

AARAU, (Suisse) Projection lors le l’exposition «Schmerzgrenzen» en 2012 à l’hôpital d’Aaarau.

AVIGNON, le off, projection au musée Fujak pour sa performance « Une Année sans une autre » en 2010.

PARIS, Espace Beaujon en 2010.

BIRMINGHAM, Alabama en 2005

NEW-YORK, Centre d’Art Contemporain «Art in General» en 2004.

Extrait vidéo du film

« jour de l’acte »

Spread the love